CT YSSINGELAIS materiel-de-controle-et-fosse-photo-alain-hucher.jpg

26/08/2015

LE PROGRES | un Yssingelais aux normes dernier cri

Le journal LE PROGRES met en avant un centre de controle technique nouvelle génération, implanté à Yssingelais
Automobile. Patrick Raberin a rénové son établissement et a remplacé tout l’appareillage technique de contrôle.


Le salon d’accueil est climatisé avec revues, télévision et distributeurs de boissons.  Photo Alain Hucher Le salon d’accueil est climatisé avec revues, télévision et distributeurs de boissons.  Photo Alain Hucher
Patrick Rabérin est fier de ses cinq coqs en lauze, réalisés par Gérard Saint-Chély.  Photo Alain Hucher
Un nouveau matériel de contrôle, très performant.  Photo Alain Hucher
Matériel de contrôle et fosse.  Photo Alain Hucher


C’est une obligation pour tout automobiliste que de faire contrôler son véhicule au moins tous les deux ans. Une vignette, apposée sur le pare-brise, justifie ce passage auprès des autorités compétentes.

Il anticipe les normes de juillet 2016

Chaque propriétaire d’un véhicule a la liberté de choisir, sur l’Hexagone, son centre de contrôle mais. Le plus souvent, il s’adresse à celui de son lieu de résidence ou de travail.

C’est le cas pour la plupart des Yssingelais. Ils ont le choix entre deux centres, tout deux possédant, bien évidemment, l’agrément préfectoral. L’un est situé dans la zone artisanale de Villeneuve, l’autre dans la zone industrielle du Fromental, quartier de la Guide, gérée par Patrick Raberin depuis 15 ans, après 8 ans d’exercice, rue de la Marne. Celui -ci vient d’ailleurs de profiter d’une période de vacance pour rénover entièrement son établissement, allant de l’accueil de la clientèle, espace climatisé avec télévision, revues, appareil de distribution de boissons jusqu’au remplacement de tout l’appareillage technique de contrôle en anticipant sur les normes applicables aux centres de contrôle à partir du 1er juillet 2016. Un matériel ultra-performant qui, depuis le 8 juille, lui permet de réaliser son travail dans d’excellentes conditions qualitatives, renseignant ainsi parfaitement le propriétaire sur l’état de marche de son véhicule.

125 points de contrôle, portant avant tout sur la sécurité

Il commence par l’identification du véhicule, s’assurant que le conducteur est bien le propriétaire de la voiture. Puis il passe ensuite au contrôle du freinage, de la direction, des liaisons au sol (amortisseurs entre-autres), de l’éclairage, de la pollution, de l’équipement de sécurité intérieur et de bien d’autres éléments concourant à la bonne marche, en toute sécurité, du véhicule.

Retour